Seizhvet Sul Fask

Publié le par Tiegezh Santez Anna

 Pennad eus an Aviel hervez sant Yann (17,20-26)

 

E

n amzer-se e savas Jezuz e zaoulagad etrezek an Neñv hag e pedas evel-hen:

"Tad Santel! n'eo ket evit va diskibien hepken eo e pedan, met ivez evit ar re a gredo ennon diwar o lavar, evit ma vezint holl unan, evel m'aemaout-Te, va  Zad, ennon, ha me ennout-Te: evit ma vezint int ivez unan ennomp, ha ma  kredo ar bed ez eo Te ac'h eus va degaset.

Ha me, ar c'hloar ac'h eus roet din, am eus roet dezho, evit ma vezint unan evel ma'z eo Te ac'h eus va degaset.

Ha me, ar c'hloar ac'h eus roet din, am eus roet dezho, evit ma vezint unan evel ma'z omp-ni unan. Me ennout, ha Te ennon, evit ma teuint da vezañ peurunan,  ha ma'z anavezo ar bed ez eo Te ac'h eus va degaset.

Tad! ar re ac'h eus roet din, e fell din ma vezint ganin int ivez el lec'h ma vezin-me, evit ma welint va gloar, ar c'hloar-se hag ac'h eus roet din; rak va c'haret ac'h eus a-ziaraok krouidigezh ar bed.

Tad reizh! ar bed n'en deus ket da anavezet! me avat, am eus Da anavezet hag ar re-mañ o deus anavezet ez eo Te ac'h eus va degaset.

Ha graet em eus dezho anavezout Da Anv, hag a rin c'hoazh, abalamour d'ar garantez ac'h eus bet evidon da vezañ enno, ha din-me ivez da vezañ enno."

 

 

Jésus leva les yeux au ciel et dit: "Je  ne prie pas pour eux (mes disciples) seulement, mais aussi pour ceux qui, par leur prédication, croiront en moi, pour que tous ils soient un, comme vous, mon Père, vous êtes en moi, et moi en vous, - pour que eux aussi, ils soient un en nous, afin que le monde croie que vous m'avez envoyé. Et je leur ai donné la gloire que vous m'avez donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, moi en eux, et vous en moi, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que vous m'avez envoyé, et que vous les avez aimés comme vous m'avez aimé. Père, ceux que vous m'avez donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que v'ous m'avez donnée, parce que vous m'avez aimé avant la création du monde. Père juste, le monde ne vous a pas connu; mais moi, je vous ai connu, et ceux-ci ont connu que c'est vous qui m'avez envoyé. Et je leur ai fait connaitre votre nom, et je le leur ferai connaitre, afin que l'amour dont vous m'avez aimé soit en eux, et que je sois moi aussi en eux." (Evangile de Saint Jean, chapître 17, versets 1;20-26)

 

 

 

sant Brendan

Hiziv 16 a viz Mae: gouel sant Brendan, iwerzhonat hag abad Llancarvan, bet desavet gantañ sant Maloù, ez eas da sevel ur peniti war enez Sezambr, e-tal enez Aaron, lec'h m'emañ kêr Sant-Maloù. Ur chapel bet kleuziet er roc'h ez eus anezhi hiviv-an-deiz c'hoazh.

 

Aujourd'hui  16 Mai fête de saint Brendan.

Le goueler des Saints de  Bretagne, par le chanoine Malo de Garaby, nous apprend que saint Brendan est né en Irlande en 484 et qu'il fut disciple de saint Finian, à Clonard, et de saint Gildas, eau sud-ouest de l'ile de Bretagne (Cymry - pays de Galles). Puis  fut abbé de Llancarvan, dans l'estuaire de la Severn, où il éleva saint Malo, fils d'un prince du Gwent et de sainte Derwel. Saint Brendan et son filleul Malo, ainsi qu' "une centaine d'autres pieux personnnages" entreprit un long périble de par les mers et les océans. Ils visitèrent les côtes les plus au nord de l'ile de Bretagne, établirent un monastère dans les iles Shetland, puis mirent le cap vers l'Islande, et d'après les descriptions de Bili, l'hagiographe de saint Malo, ils parcoururent aussi les mers du Sud.

En Bretagne insulaire, saint Brendan fonda le monastère d'Ailech et retourné en Irlande, "il y multiplia des abbayes et des écoles, qui contribuèrent à la civilisation des iles britanniques".

Saint Brendan écrivit une règle qui fut populaire dans les iles celtiques. Avec saint Malo, il vint dans l'estuaire de la Renk (Rance), s'établit sur l'ile Cézembre (en face de Saint-Malo), et rayonna dans le de pays d'Alet et alentours. Il est question du " pays d'Aginense", que l'on situe du côté de Brest .

Il mourut le 16 mai 578, dans le couvent qu'il avait fondé pour sa soeur Briga, en Connacht, en Irlande.

 

Les Saints de  Bretagne, par le chanoine Malo de Garaby, fut réédité dernièrement par les Editions du Paraclet

Publié dans Sulvezhioù - Dimanche

Commenter cet article